Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

S C O O P CASMIR A DISPARU

Je suis très enchanté de mon séjour en Bretagne. On ne se lasse pas de contempler la mer, et il y a dans le Finistère des trésors artistiques très appréciables. Et le Bretons sont charmants. Je le savais, mon gendre est Breton, et ma femme a des ascendances Bretonno-Italiennes. L’auteure est Béarnaise. Les Béarnais aussi sont tout à fait charmants. Et Hélène Korwin ne jure que par Henri IV  et Gaston Phébus ( comme les Bretons sont obnubilés par le Roi Arthur).

 Et les Goths ?

C’est quand même autre chose. Si les Bretons ont occupé une partie de l’Europe et les Béarnais le Béarn, les Goths, venus des confins de l’Asie ont occupé l’Europe en grande partie, et le nord de l’Afrique. Ils ont découvert Tombouctou et colonisé St Pierre et Miquelon. Dans le Sud Ouest de la France un royaume Goth était florissant. Dans ce Royaume, les Deux-Sèvres ( qui à l’époque ne s’appelaient pas comme çà) où je suis né. Et j’en suis fier.

D’ailleurs Hélène Korwin m’assure que les Goths reviendront bientôt. Attendons.       Mais je m’égare (une fois de plus). Je voulais vous parler de Casmir.

Casmir ? dites-vous, quès aco ?

Mais si, vous savez bien, celui qui a disparu. Il a fait une apparition au début de l’œuvre, avec un verre d’eau dans lequel il a disparu. Depuis, on ne cesse de le chercher.     Quelque part dans le Marais ? Ou les Dômes ? Sûrement pas. Perdu dans notre 20ème siècle, écrasé par quelque statue de l’Ile de Pâques ? Pourquoi pas ! ( admirez mon imagination ! Mais chut !!! qu’Hélène Korwin ne m’entende pas !) Ou enfin chez les Goths, secrétaire d’un Prince pou Prince lui-même ? Va savoir.

Depuis sa disparition ( dès le début de l’ouvrage) il n’a fait que passer vite fait, apportant une scie électrique ou tout autre outil agricole), sans s’attarder.

Et maintenant ?

Je cesse de poser la question- jusque là sans réponse – « mais enfin, où est Casmir ? »

J’attends, nous attendons le tome suivant. Depuis combien de temps maintenant guettons-nous chaque ligne des nouveaux romans dans l’espoir d’apercevoir enfin ne serait-ce que le bous du nez de Casmir.

Vous vous doutez bien que j’ai posé – que je ne cesse de poser – la question à l’auteure.

Mais enfin, où est Casmir ?

Je ne sais si ce que  je peux vous dire- le peu, si peu que je sache – vous apportera le moindre soulagement.

Casmir va bien .  Merci

Il œuvre en silence pour le bien de tous. Parfait. Il apparaîtra sans doute – un jour ou l’autre – au détour d’une page. J’en suis heureux.    Il œuvre dans le secret  et nous promet des jours heureux. Bravo.

Mais je me répète :

BON SANG ! OU EST CASMIR ?

Les commentaires sont fermés.