Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • En Béarn

                                                   DE RETOUR  ….

                                                                                  Ou presque 

     Je reviens de quelques semaines de vacances bien méritées, n’est-ce pas ?

    Dans le Béarn, le pays d’Hélène Korwin.

     Et j’en reviens, comme d’habitude, enchanté par les paysages, changeants à chaque détour de la route, au franchissement des Gaves. Et toujours en fond d’écran, la barrière des Pyrénées.

     Et puis le charme des villes et villages, pleins de vestiges d’art et d’histoire, offrant qui une tour, qui une maison, un pont à admirer, ou simplement un jardin.

    Mais les habitants m’enchantent encore davantage. Ils sont d’une amabilité, d’une prévenance que l’on ne rencontre pas toujours si spontanément.

    Tenez : je me suis égaré dans Salies( quel agréable lieu de séjour, avec ses thermes et ses grands hôtels de la même époque, ses ponts enjambant le Gave,ses vieilles rues étroites aux noms évocateurs.)

     Je cherchais un Laboratoire et je n’ai pas su décrypter le parcours indiqué sur le plan. Je me retrouve sur une grande place avec un magasin Leclercq et une boulangerie. J’achète ma baguette et je demande :

    - où se trouve le laboratoire d’analyses, je me suis perdu.

    - Ah ! mais c’est loin. Et ce n’est pas facile d’y arriver. Et vous aurez du mal à marcher pour revenir…

    - mais je suis en voiture...

    -Oui, mais vous ne pourrez pas vous garer. Je vous emmène.

      Avant que j’aie eu le temps de protester la boulangère revenait au volant de sa voiture.

    -   Je vais me garer et je vous attends….

    -  Pas moyen de protester : elle avait déjà disparu après m’avoir déposé.

    En sortant de la cabine, je la retrouve souriante et paisible m’attendant dans la salle d’attente.

    Elle me ramène,  me dépose près de ma voiture. Cest une aventure que je ne suis pas près d’oublier !

     Je me suis acheté un béret. Qui ne me quitte plus.

    Parfois ma femme me dit :

    -  A table, on peut retirer son béret…

     

    Bon. Et l’auteur ?

    Hélène Kowin bouillonne d’idées qui se percutent, se contredisent, se chevauchent.Une marmite sous pression.Et j’apprends que Casmir ira ( dans le Tome 5  ou le 6, le 7 peut-être…) à Paris au 21ème siècle( je me demande ce qu’il y trouvera avec toutes ces îles qui tombent du ciel à Pâques,) chez les Goths(  E N F I N !) que sais-je encore…

      Et puis brusquement j’apprends que tout a disparu de son esprit. Si l’on dit « Casmir » elle demande «  qui est-ce ? »

    Soyez rassurés. Tout cela est un phénomène normal de la création. Il nous suffit d’être patients.

    En attendant Hélène Korwin se montre dans les Fêtes du Livre à Navarrenx, Oloron. Elle rencontre de nouveaux lecteurs passionnés et des anciens qui, comme vous et moi demandent : « Et le tome 5, c’est pour quand ? »

      J’espère bien que dans mon prochain blog je pourrai ouvrir  ma rubrique par la phrase magique : » Dans le Tome 5, l’Auteur… »

    Alors , patience !

     

    A  Plus !