Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Des nouvelles du tome 4 ( tout arrive avec un peu de patience !)

    L’auteur entame à présent la 3 ème partie de son travail.

    3 parties, dites-vous. Imaginant sans doute qu’un roman s’élabore tranquillement et que le gros du travail consiste à recopier.

             Loin de là ! Laissez-moi donc vous conter l élaboration d’une œuvre écrite.

     

    1ère étape

    Des lueurs fugitives. Le ciel nuageux, ou la lune sur fond d’étoiles.. Un étang peut-être ( et pourquoi pas ?), un personnage, une bribe de conversation… qui fulgurent dans l’esprit de l’auteur, sans s’arrêter. Sans qu’il ait le temps de réaliser pleinement.

    Le Mari, la cuillérée de soupe à mi-chemin :

             - A quoi penses-tu ? …

    L’Auteur, léger tressaillement :

             - Oh ! … rien…

    Le Mari avale sa soupe :

             -Tu parais songeuse…

    L’Auteur, se réveillant tout à fait :

             -Ah, bon !

    Le Mari, haussement de sourcils, nouvelle cuillérée :

             -Bon, la soupe refroidit.

     Mais la soupe avalée, il faut réunir en un tout cohérent, compréhensible, certes, mais aussi intéressant, toutes ces bribes éparses. Il faut construire des lieux, inventer des personnages, élaborer une action.

    (N  B : cela ne se fait pas forcément à table…)

    Et écrire tout cela.

    Alors ce sont de longues heures devant la page blanche – non, çà c’était avant…

    Devant l’écran éblouissant et le clavier rétif.

     Des heures d’accents de triomphe, ou de rageurs cris de déception. Des pages qui disparaissent d’un coup. Des paragraphes qui s’envolent, des lignes entières qui s’inscrivent dans la fièvre de la création.

             Et puis les questions lancinantes qui ne trouvent pas toujours une réponse satisfaisante. Alors il faut recommencer sans relâche jusqu’à ce qu’enfin l’auteur soit satisfait.

             Enfin presque. Les questions reviennent encore : les lieux sont-ils décrits de façon à apparaître sans hésitation sous les yeux du lecteur. Les personnages sont-ils cohérents dans leur comportement. L’intrigue est-elle correctement construite ?

             Enfin, le lecteur qui commencera la lecture aura-t-il envie de continuer jusqu’au bout ?

             Et c’est là qu’intervient le critique. Il va lire lentement, décortiquant chaque phrase, analysant sans cesse, reprenant à son compte toutes les questions que se posait l’auteur.

             Puis il donne son avis, louant toutes les pages réussies (et elles sont largement majoritaires) encourage l’auteur, veillant si besoin à lui redonner confiance, suggérant ici ou là quelque correction.

             Et nous abordons la 3ème phase.

             Rasséréné, encouragé pour surmonter ses doutes, l’auteur va relire et réécrire s’il le faut les passages qui lui paraîtront moins réussis. En tenant compte de l’avis du critique qui ne se contente plus d’être interlocuteur privilégié auprès des lecteurs, mais suggère à l’auteur leurs désiderata.

     

    Patientez. L’auteur est sur la bonne voie Et je peux vous assurer que le tome 4 vous passionnera par son action haletante, ses paysages qui vous feront rêver et la profondeur des sentiments des héros, tout cela fort bien restitué.